• Y en a qui - Yves Jamait - Vidéo et paroles

    Il y a des artistes qui se révèlent sur le tard, et des artistes que je découvre en retard aussi ! Merci à Saloua de m'avoir fait découvrir Yves Jamait, comment avais-je pu passer à coté de ces émotions en l'écoutant... ? C'est un des plaisirs de ce blog, des conseils que je reçois, des découvertes ... Merci encore à vous tous de passer par ici !

     

    Yves Jamait a un parcours étonnant, la musique comme passion bien sur, mais des boulots de salariés comme tant d'autres, dans divers domaine. De quoi sans doute inspirer cette chanson : Y en a qui ...(extrait de son premier album "De verre en vers" en 2003, en écoute libre sous deezer : link)

     

    Son site officiel : link

     

    Yves Jamait en concert "Y en a qui" :

     

    Vidéo avec paroles incrustées :
    Les paroles :

    Le matin, quand je me réveille,
    J'ai du mal à quitter Morphée
    Pour aller justifier la paye
    Que mon patron peut s'octroyer
    Cà n'est pas vraiment que je tienne
    A continuer de l'engraisser
    Mais aussi petite soit la mienne (de paye)
    J'en ai besoin pour bouffer
    Je fais des trous dans ma ceinture
    Un par jour pour mieux gérer
    Le minimum que cette enflure
    Se croit obligé d'me céder

    Y en a qui s'ront jamais dans la merde
    Y en a qu'auront jamais d'problèmes
    Et ce sont souvent ceux-là même
    Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

    Je le croise devant l'usine
    Dans sa belle BMW
    Dans sa Porsche ou bien son Alpine
    Suivant ce qu'il l’a motivé
    Moi je gare mon vélo
    Depuis qu'ils ont décidé
    Afin de relancer l'marché d'l'auto
    D'interdire aux poubelles de rouler
    Il a les fringues toujours impec'
    Les mains propres et jamais tachées
    Moi, mes paluches, je bosse avec
    Et mes neurones sont élimés

    Y en a qui s'ront jamais dans la merde
    Y en a qu'auront jamais d'problèmes
    Et ce sont souvent ceux-là même
    Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

    Il a des potes en politique
    Des plantes grasses à arroser
    De celles qui jamais ne lui piqu'
    ‘eront le cœur de son chéquier
    Ils ont le cumul sympathique
    De maire et de député
    Ils ont la morale cathodique
    Et le chômage suranné
    Et peu importe l'ascenseur
    Qu'ils aiment à se renvoyer
    Peu importe puisque l'erreur
    C'est qu'on est trop dans l'escalier

    Y en a qui s'ront jamais dans la merde
    Y en a qu'auront jamais d'problèmes
    Et ce sont souvent ceux-là même
    Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

    Combien de temps encore, va-t-on se laisser faire
    Combien de temps encore, sans rien faire...
    Combien de temps encore, va-t-on se laisser faire
    Combien de temps encore, sans rien faire...

    Y en a qui s'ront jamais dans la merde
    Y en a qu'auront jamais d'problèmes
    Et ce sont souvent ceux-là même
    Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

    Y en a qui s'ront jamais dans la merde
    Y en a qu'auront jamais d'problèmes
    Et ce sont souvent ceux-là même
    Qui nous dirigent et qui nous gouvernent

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    saloua
    Mardi 15 Novembre 2011 à 11:54
    MERCI!!!!!!!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :