• La Parisienne Libérée transforme en jolies chansons le quotidien militant. Son dernier morceau commence à avoir un joli succés, il est comme d'habitude avec elle d'actualité : Les rêveries du promeneur solidaire ...

     

    Son site officiel : link

     

    Un autre titre de la parisienne libérée sur ce blog : Non au licenciement des 3 salariés du Leclerc Méridien! " franchement " La Parisienne Libérée.

     

    Paroles :

     

    Je me promène pas sans raison
    De la Bastille à la Nation
    C’est pas pour user mes godasses
    Que je fais le tour du Montparnasse
    Les rendez-vous à République
    C’est rarement pour faire les boutiques
    Quand je dors à l’Hôtel de Ville
    C’est pas pour une nuit tranquille

    Je suis un million dans la rue
    Personne ne s’en aperçoit
    Je suis deux millions – qui l’eût cru
    Deux millions mais où ça?
    Trois millions – c’est du jamais vu
    Qui donc a lancé les enchères ?
    Trois millions, adjugé vendu
    Pour le promeneur solidaire

    C’est pas pour me faire disperser
    Que je me rassemble à l’Assemblée
    C’est pas pour me faire arrêter
    Je continue vers l’Elysée
    Pas pour écouter ton discours
    Que je grimpe aux grilles du Luxembourg
    C’est pas pour entendre cet air-là
    Que je suis venu jusqu’à l’Opéra

    Je suis un million dans la rue
    Personne ne s’en aperçoit
    Je suis deux millions – qui l’eût cru
    Deux millions mais où ça?
    Trois millions – c’est du jamais vu
    Qui donc a lancé les enchères ?
    Trois millions, adjugé vendu
    Pour le promeneur solidaire

    Faut du courage pour être gréviste
    Surtout quand le patron tient sa liste
    Et comme après t’es pas payé
    Tu fais pas ça pour t’amuser
    Faut du courage quand t’es précaire
    Pour exprimer de la colère
    Faut du courage, oui mon ami
    Faut du courage pas du mépris

    Je suis un million dans la rue
    Personne ne s’en aperçoit
    Je suis deux millions – qui l’eût cru
    Une fois, deux fois, trois fois
    Trois millions – c’est du jamais vu
    Qui donc a lancé les enchères ?
    Trois millions, adjugé vendu
    Pour le promeneur solidaire

    Je rêve que je garderai mes droits
    Que j’en gagnerai de nouveaux
    D’autres en ont rêvé avant moi
    Et c’était pas des rigolos
    Quand dans les manifs syndicales
    Ya plein de gens pas syndiqués
    Le rêve devient plus général
    Il peut même se réaliser

    Je suis un million dans la rue
    Toi un million, vraiment tu crois?
    Je suis deux millions qui l’eût cru
    Ah oui ça y est là je te vois
    Trois millions c’est du jamais vu
    Deux millions neuf, dit l’commissaire
    Trois millions adjugé vendu
    Pour le promeneur solidaire

    Je me promène pas sans raison
    De la Bastille à la Nation
    C’est pas pour user mes godasses
    Que je fais le tour du Montparnasse
    Les rendez-vous à République
    C’est rarement pour faire les boutiques
    Quand je descends à l’Hôtel de Ville
    C’est pas pour une nuit tranquille

    Je rêve que je garderai mes droits
    Que j’en gagnerai de nouveaux
    D’autres en ont rêvé avant moi
    Et c’était pas des rigolos
    Quand dans les manifs syndicales
    Ya plein de gens pas syndiqués
    Le rêve devient plus général
    Il peut même se réaliser

     

     

    Vidéo clip :

     

     


    votre commentaire
  • Vendredi 15 Janvier 2010, à 20h, aura lieu à Tarbes, à la bourse du travail, une rencontre débat avec Gérard Filoche (inspecteur du travail) et Elizabeth Breunier (médecin du travail). Cette rencontre est organisée par le collectif de soutien aux 3 licenciés du Leclerc Méridien d'Ibos (65) (leur site :    link. ).


    Petit rappel des faits (extrait du site du collectif de soutien) :

    Le 19 mars dernier, journée de grèves et de manifestations nationales, une cinquantaine d’employés du Leclerc Méridien d’Ibos (65) – dont l’immense majorité de l’ Espace Culturel – se sont joints à la manifestation à Tarbes pour réclamer de meilleurs salaires … pour la première fois depuis 1976, dans une entreprise ou aucun syndicat n’est présent.

    La banderole « salariés du Leclerc-Méridien les salaires les plus bas » détournait avec ironie le slogan d’Edouard Leclerc « les prix les plus bas ».

    Ce trait d’humour n’a pas été du gôut de la direction qui n’a pas tardé à réagir en déclenchant une procédure de licenciements prétenduments économiques contre 3 salariés de la librairie (grévistes)… réponse d’une violence inouie à un mouvement de grève spontané.


    L'occasion de réfléchir au droit de grève et de manifester... Et même si l'on s'interroge parfois en défilant sur l'utilité de la chose, cela reste nécessaire de lutter pour que ce droit reste intact. A nous de prolonger le défilé par d'autres actions!


    Découvrons au passage une chanson sur ce thème et en même temps "La Parienne Libérée" (son site : link ).


    "T'as rien trouvé d'plus innovant
    Que de fumiger en défilant
    FRANCH'MENT t'as pas une autre idée
    Tu vas encore manifester?

    Je me demande en l'écoutant
    Si le rêve généralisé
    S'obtient en additionnant
    Les cauchemars particuliers"






    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique